Association Yvoir
Association Yvoir

Yvoir est très présente dans les Médias

Livre & DVD

L'aveugle insensé qui voulait voir autrement

 

Gérard Muller, ce pharmacien d’Alsace, découvrant qu’il est atteint de rétinite pigmentaire à l’âge de dix-neuf ans, force l’admiration par sa détermination à vaincre la cécité. Le livre qui lui est consacré raconte son enfance à Haguenau et à Trimbach, les premiers signes de la maladie, le verdict sans appel. Du déni à l’acceptation, de l’acceptation au dépassement de soi, la plume de Chantal Serrière, dont l’ouvrage se lit comme un roman, parcourt la vie de cet homme d’exception à travers ses rencontres, ses exploits, tel le chemin de Compostelle en solitaire ou le long périple en tandem de Pékin à Londres, par exemple, mais aussi dans son engagement concret en faveur de la recherche sur la rétinite et sa volonté d’offrir à tous, voyants ou non-voyants, l’accès à la dignité d’une vie autonome et ouverte sur le monde.

 

Un Défi sans les yeux

                                                                                                                Gérard Muller, aveugle de 63 ans,  va parcourir seul plus de 700 km sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle. Ce défi est rendu possible par l'utilisation d'un GPS nouvelle génération. Au fil des sentiers et des rencontres, entre embûches et doutes, coups de coeur et coups de blues, une véritable aventure humaine se mêle au périple technologique.

Pour commander le Livre ou le DVD, vous pouvez nous écrire à assoyvoir@gmail.com

 

Un CD du texte intégral, lu par l’auteur, est offert avec le livre. Chantal Serrière, professeur de lettres modernes, docteur en communication, a écrit de nombreux ouvrages sur les cultures du monde. L’art du portrait la passionne, comme le révèlent les pages de ce récit de vie, mêlé à la fabuleuse aventure de la science contre la cécité.

 

Le film "Un Défi sans les yeux a été récompensé par le prix de l'aventure extraordinaire du Festival de Dijon.

Conférence rétine artificielle

L'Alsace

---

DNA

Kombissiri au festival de Cannes

France Bleu Alsace Kombissiri
Kombissiri dans les dernières Nouvelles d'Alsace
Kombissiri dans le journal l'Alsace
Kombissiri Nice Matin
Kombissiri L'est républicain

Le chemin de Saint Jacques de Compostelle

Retrouvez Gérard durant 2 heures d'interview sur France Inter, il revient sur Saint Jacques de Compostelle, le Bahia Tandem Tour...

 

https://www.franceinter.fr/emissions/partir-avec/partir-avec-23-janvier-2012

 

https://www.franceinter.fr/emissions/partir-avec/partir-avec-30-janvier-2012

En 2013, le 20h de TF1 me consacrait un reportage que vous avez la possibilité de retrouver ici :

 

http://lci.tf1.fr/jt-20h/videos/2013/aveugle-il-a-fait-le-pelerinage-de-st-jacques-de-compostelle-seul-8268497.html

La dépêche du Midi, Compostelle 2011
Compostelle, l'Express 2011
Compostelle passion rando 2011
Compostelle Midi Libre
Sud Ouest Compostelle
Compostelle Le Progrès
DNA 31 mai 2011
DNA 20 juin 2011
DNA 12 aout 2011

Paris-Pékin en tandem

La Croix 2007

Et pour finir...

RENCONTRE AVEC GERARD MULLER, non voyant

 

 

Gérard Muller, pharmacien à la retraite, est né à Haguenau il y a 65 ans…

 

A l’âge de 19 ans, il apprend qu’il est atteint de rétinite pigmentaire, une maladie génétique dont l’issue prévisible est la cécité. Il perdra ainsi l’essentiel de sa vue vers 50 ans.

Conscient de l’irréversibilité de son mal, il ne cessera de faire un long et difficile travail sur lui-même afin de connaître malgré tout une « bonne vie », tant physique, morale, familiale, sociale que professionnelle ; les réponses à ses questionnements, il les trouvera finalement dans l’acceptation de son handicap, un cheminement qui vaut pour toutes les formes de handicap car il permet de se reconstruire, d’aller à la rencontre des autres et surtout d’éviter un repli sur soi ; une telle acceptation sera toujours la base d’un nouveau départ dans la vie.

 

Mais « acceptation » veut aussi dire « se battre sur tous les fronts » ; ainsi, toute sa vie durant, Gérard Muller n’aura cessé de mener d’innombrables activités telles que…

 

Ø des actions en faveur de la recherche médicale en ophtalmologie,

avec ADRET, une association qu’il a créée, avec Jean Kuhn, et qui lui a permis pendant de longues années de recueillir des fonds pour aider au développement du laboratoire de physiopathologie rétinienne situé aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et dirigé par le Pr José-Alain Sahel ,

avec YVOIR, une association créée en 2004 et à travers laquelle il apporte aujourd’hui son aide à l’Institut de la Vision de Paris qui est l’un des plus importants centres de recherche en ophtalmologie d’Europe, dirigé par ce même Pr José-Alain Sahel.

 

Ø des actions humanitaires au Brésil, en collaborant avec une école « inclusive », c'est-à-dire un établissement qui scolarise tous les élèves des quartiers défavorisés d’Alagoinhas dans l’état de Bahia, qu’ils aient un handicap (notamment des aveugles et des sourds) ou non. En 2003, afin de renforcer ces liens, Gérard y lance le « Bahia Tandem Tour », un périple cycliste de 150 km entre Alagoinhas et Salvador de Bahia et  effectué par des équipages en tandem qui réunissent des enfants sourds (les pilotes des tandems) et des enfants aveugles. Cette manifestation a lieu tous les ans.

 

Ø des événements sportifs avec des aveugles et des malvoyants ; c’est ainsi qu’il lançe en 2007 « l’Euro Tandem Tour » qui réunit sur des tandems aveugles pilotés par des voyants, et qui se rendent de Strasbourg à Paris en passant par Luxembourg et Bruxelles.

 

Ø des participations personnelles, en tandem, à de grands raids cyclistes tels que le « Paris – Pékin » en 2008, ou le « Pékin – Londres » en 2012.

 

Ø de grandes randonnées pédestres en autonomie totale, comme « le Chemin de Compostelle » en 2011, du Puy-en-Velay jusqu’à St Jacques de Compostelle, soit 1500 km parcourus en 3 mois. Il effectue la partie française du parcours (750 km), seul et sans assistance humaine grâce à un GPS prototype spécialement mis au point pour les malvoyants.

Mais ses actions envers les aveugles ou les malvoyants ne s’arrêtent pas à des démonstrations personnelles ; il est aussi l’instigateur depuis peu de circuits pédestres numérisés mis en place autour de Strasbourg et dans les Vosges afin de permettre à ces personnes, et grâce aux nouvelles technologies que sont les GPS, de sortir de chez eux et de randonner.

 

 

Les premières réactions de son entourage ou des interlocuteurs avec lesquels il monte ces différentes actions, auront souvent été de le traiter de « fou » ; mais cela ne l’a jamais découragé, bien au contraire. La suite lui donnera toujours raison.

A travers toutes ses expériences, et à travers bien d’autres encore dont il vous parlera avec beaucoup d’enthousiasme, Gérard Muller souhaite avant tout faire passer les messages suivants :

 

§ malgré un handicap, on peut mener une belle vie,

 

§ pour y parvenir, il faut accepter son handicap, quel qu’il soit ; c’est la condition indispensable au dépassement de ce handicap car cela permet de s’accepter et de s’aimer tel qu’on est et, à partir de là, d’aller à la rencontre des autres,

 

§ toujours savoir profiter des plaisirs de la vie, partager avec les autres sa joie de vivre.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association Yvoir